Contexte

Des images mutuelles…

Les tout premiers contacts avec un nouveau pays sont faits d’impressions, de sentiments, d’émotions, d’opinions et de réflexions. Cet ensemble d’« images » provenant des paysages, des mots qui s’affichent sur les murs et des comportements que l’on observe reste le plus souvent ignoré de la population du pays d’accueil.

Le projet tecpart considère que ces « images » ne disparaissent pas au fil du temps et continuent de se développer, voire de se renforcer. Prise en considération de l’importance des échanges avec la société d’accueil, ces images deviennent au contraire une formidable occasion d’instaurer un dialogue plus authentique entre la population locale et les nouveaux venus. Mais encore faut-il que ces images se matérialisent!

Le projet tecpart répond à ces besoins. Il propose une méthode et une approche originales et met à disposition des jeunes habitant au Luxembourg des moyens technologiques leur permettant à la fois de rendre ces images visibles, communicables et partageables avec la société d’accueil.